La Bourse : L’octroi de la Bourse se fait :

a/ Par l’orientation lors de la 1ère réunion de la Commission Nationale des bourses des étudiants « majors » au Baccalauréat ou au cycle de Licence.

b/ ou par l’orientation lors de la 2ème Réunion de cette commission (Régie par l’arrêté N°424 du 18/04/2017 instituant les modalités d’octroi des bourses).

Le comptable de l’Ambassade verse aux étudiants leurs bourses chaque trimestre après la parution de l’Arrêté y afférent, et après que le transfert des fonds soit effectué.

  • Les étudiants ayants été ommis de cet arrêté doivent déposer une demande de réclamation auprès de l’Ambassade qui sera transmise au Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche Scientifique, pour régulariser leur situation.
  • Les étudiants désireux d’être boursiers lors de la seconde Réunion de la Commission des bourses doivent déposer leurs dossiers auprès de l’Ambassade, qui les transmet au Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche Scientifique.
  • Le dossier Comprend notamment:
  • Une demande manuscrite de bourse adressée au Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche Scientifique.
  • Attestation d’inscription.
  • Copies légalisées des Diplômes obtenus (Bac ou plus)
  • Le dossier du Renouvellement des Bourses Comprend :
  • Une Attestation d’inscription légalisée
  • Des Relevés de notes pour l’année écoulée
  • Les étudiants n’ayant pas pu compléter leurs dossiers dans les délais fixés, peuvent demander un prolongement de leurs bourses, en fournissant une attestation du chef d’établissement où ils poursuivent leur formation justifiant la durée nécessaire à la fin de leurs études (en plus d’une attestation d’inscription au titre de l’année en cours).

    Les étudiants boursiers doivent impérativement retirer leurs bourses (au niveau de l’Ambassade), dans les meilleurs délais, faute de quoi, elles seront remises à la trésorerie générale de l’état, selon les procédures en vigueur.

    Le service des Affaires Estudiantine est aussi chargé de la légalisation des diplômes.